PROJET DE REFORESTATION PAMINE

Saison 2015-2016

Invasion de la terre Surui et Recrudescence de l’orpaillage et de la déforestation.

Depuis début 2016 le peuple Surui est dans une situation critique due à la recrudescence en des activités illégales de déforestation et d’exploitation minière sur son territoire. En effet les orpailleurs et bûcherons illégaux qui ont été chassés à la fin 2015 de la terre indigène voisine Urue Wau Wau par la police fédérale ont migré sur la terre indigène Surui. Depuis plusieurs mois, les activités de déforestation, d’extraction d’or et de diamant y ont atteint une intensité sans précédent à ce jour.

Cette situation a généré des tensions fortes à l’intérieur du peuple Surui, menaçant leur cohérence sociale ainsi que les initiatives entreprises pour créer des activités durables qui génèrent des revenus sans détruire la forêt. La vie de nombreuses familles indigènes a été directement menacée par ces envahisseurs qui étaient fortement armés et qui cherchaient à intimider les familles ou à les corrompre. A la fin 2016, seuls 5 villages sur 26 continuaient à résister entièrement aux déforesteurs au prix de menaces de mort continues et de tentatives incessantes de corruption, les autre ayant cédé les uns après les autres dû au mélange destructeur de peur face à aux menaces et/ou par manque d’alternatives concrètes aux attraits à court terme de la déforestation.

Depuis le mois d’octobre, suite notamment aux investigations des plaintes déposées par Almir Surui depuis 2015 et aux pressions exercées par la mobilisation internationale lancée par nos soins avec le soutien de l’association NiceFuture en septembre (www.surui.org), la police fédérale est intervenue et a chassé les orpailleurs du territoire Surui dans deux opérations de nettoyage, détruisant cinq engins d’excavation et mettant en garde à vue pour 48 heures 4 Surui impliqués avec les déforesteurs. Malheureusement les opérations de police n’ont eu qu’un effet dissuasif limité car les enjeux financiers sont énormes et les activités illégales d’orpaillage ont repris au début 2017 de plus belle.

LA REFORESTATION

3500 arbres plantés par les Surui

L’équipe de Lapetanha assure le suivi

Cette année étant marquée par des problèmes d’invasion du territoire Surui, Aquaverde a porté son attention en priorité sur les problèmes de protection du territoire et n’a pu réunir que peu de fonds pour la reforestation. Seul le village principal de Lapetanha a assuré cette saison de plantations. Lors de la saison de plantation de décembre 2015 à avril 2016 les Surui ont planté un total de 3’500 arbres dont 2’916 pour le compte des dons obtenus par Aquaverde.

Par contre l’association Aquaverde a mis en relation et facilité les échanges avec l’entreprise française Purprojet, qui a pu conclure avec l’association Metareila du peuple Surui, en automne 2016, un partenariat pour la reforestation, devant se développer pour atteindre une capacité de 25’000 arbres annuels au bout de 3 ans.

3500 arbres plantés par les Surui

DonateurNombre d'arbres
Aegerter SA694
Revel Group559
Parrainages individuels sur internet535
Darwin airlines151
Ville du Grand-Saconnex143
Stands Aquaverde135
Commune de Plan-les-Ouates122
Andrew Sundberg
in memoriam113
Famille Chao100
carXpert100
Swissclinical68
Ecole de Pully51
Mme Simone Crausaz36
Grace ( Caritivart)35
Olga - O32
Rs Solutions24
Capital Intl.17
Collecte Mariage Johane et Alexandre Berger12
Commune de Montpreveyres7
TOTAL2'934 arbres

Nouveau matériel en photos

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt