Amazonie deforestation reforestation

Projet de reforestation PAMINE

Saison 2017-2018

Situation générale

L’insécurité et les négociations internes au peuple Surui ont accaparé une grande énergie des leaders avec une scission d’une partie de la tribu favorable à la déforestation et l’exploitation minière. En 2017 les orpailleurs et bûcherons illégaux redoublent d’ardeur en toute impunité, la situation politique nationale devenant de plus en plus incertaine et la police et les autorités ne désirant donc pas intervenir. Les forces spéciales de l’IBAMA (reliées au ministère de l’environnement) ont été seules à offrir un soutien limité aux Surui. C’est dans un contexte politique brésilien tendu en 2017, avec la perspective d’élections présidentielles en 2018 que le peuple Surui espérait une action prévue de la part de la justice fédérale brésilienne qui n’a jamais eu lieu pour inculper les responsables Surui de la dégradation du territoire, afin d’en finir avec l’impunité de l’invasion de leur territoire.
Malgré tous les problèmes de gouvernance et les pressions venant de l’extérieur rencontrés par le peuple Surui, le projet de reforestation PAMINE  restent exemplaire et un facteur d’union pour l’ensemble de la tribu.

LA REFORESTATION

3500 arbres plantés par les Surui
L’équipe de Lapetanha assure le suivi
Cette année étant marquée par des problèmes d’invasion du territoire Surui, Aquaverde a porté son attention en priorité sur les problèmes de protection du territoire et n’a pu réunir que peu de fonds pour la reforestation. Seul le village principal de Lapetanha a assuré cette saison de plantations. Lors de la saison de plantation de décembre 2015 à avril 2016 les Surui ont planté un total de 3’500 arbres dont 2’916 pour le compte des dons obtenus par Aquaverde.
Par contre l’association Aquaverde a mis en relation et facilité les échanges avec l’entreprise française Purprojet, qui a pu conclure avec l’association Metareila du peuple Surui, en automne 2016, un partenariat pour la reforestation, devant se développer pour atteindre une capacité de 25’000 arbres annuels au bout de 3 ans.
Types d'arbres mis en pépinière
NOM COMMUNNOM SCIENTIFIQUETUPI-MONDÉ
BajinhaStryphnodendron guianensis-
Bandarra/pinho cuiabanoSchysolobium amazonicumBagab
Castanha do BrasilBertholletia excelsaMâab
CerejeiraAmburana acreanaIkáh-kôh
Ipê amareloTabebuia serratifoliaLapeh
Ipê roxoTabebuia avellanedaeLapéb
ItaubaMezilaurus itauba Taub.-
JatobaHymenaea sp.Mandekup
JenipapoGenipa americana L.Wexô
MaracatiaraAsronium lecointei (Duke)Ikoip / Lakayah
SamaúmaCeiba pentandra (L.) GaerthAbohra
CacauTheobroma cacao (L.)Akowa papy
AçaíEuterpe precatoria (Mart.)Bibáh
PupunhaGuilielma gasipaesIlbarah
TamarindoTamarindus indica (L.)Panerib
CedroCedrela odorata-
PatoáOenocarpus bataua Mart.-
BuritiMauritia flexuosa-
MognoSwietenia macrophylla King-
Pau de balsaOchroma pyramidale-
IngáInga sp.-
AbacatePersea americana-
BiribáRollinia deliciosa-
Jacarandá mimosoJacaranda mimosaefolia-

2422 arbres parrainés en 2017

DONATEURNOMBRE D’ARBRES
Neo advertising1015
Aegerter587
Parrainages individuels (internet)147
Ville du Grand Saconnex132
ENSR100
Groupe Leuba100
Swissclinical51
Stands Aquaverde39
Mme Simone Crausaz36
NiceForest34
Sonia Weil Humanagement30
Ecole de Pully (Classe de Bertrand de Rham)27
G21 201722
Ecole élémentaire de Berchères sur Vesgre22
DriveN’Race21
PATCHANKA_Jelena Barraud16
Dons anonymes16
Vitaverdura14
Insecta J!urgen Vogel12
Offert par Aquaverde1
TOTAL2422 Arbres
Nouvelles zones de déforestation et d’extraction de diamant illégales

Un fléau depuis 2016

Pépinière de l’aldeia Lapetanha en photos

Tout le village participe